ARMEE ROMAINE

Marle 2
Hilario

                                        

Reconstitution militaire romaine

sous les règnes de Néron 54 - 68 ap. JC

 et

de GALBA 68 - 69 ap. JC

Pertinax

 LA VI ème Légion Victrix

A la mort de Cesar en 44 av. JC, Octave et Marc Antoine se disputent le pouvoir et les guerres civiles se succèdent. Créée en 41 av. JC par Octave, futur empereur Auguste, la VIème légion Victrix avait pour jumelle la VIème légion Ferrata, toutes deux issues de la VIème légion

Il est fort probable que des vétérans de la VIème légion aient été affectés à la nouvelle Victrix dont certains légionnaires avaient conservé les traditions césariennes.

Dès sa création, la nouvelle VIème Victrix prend part à la guerre de Pérouse (Italie) également appelée Guerre Civile Fulvienne de 41 à 40 av. JC, où Octave défit Fulvie épouse de Marc Antoine, et Lucius Antonius, frère de ce dernier, après avoir assiégé la ville.

En 38 av. JC elle sert contre Sixte Pompée qui occupe la Sicile et menace d'interrompre les livraisons de blé à Rome.

En 30 av. JC, un an après la bataille d'Actium qui vit la défaite définitive de Marc Antoine, la VIème légion Victrix est envoyée dans la province hispanique de Tarraconaise.

Entre 29 et 19 av. JC, Auguste entreprend d'achever la conquête de l'Hispanie en soumettant les peuples Cantabres et Astures installés au nord ouest de l'Espagne.

Les Cantabres et les Astures pratiquent la guérilla, évitant les affrontements directs avec les troupes romaines, compensant ainsi leur infériorité numérique. Leur connaissance du terrain et leurs attaques surprises causent de grands dommage aux romains, désorganisant leurs approvisionnements.

La menace Cantabre est telle qu'Auguste est contraint d'y envoyer près du quart de ses légions : I Gémina, II Augusta, IV Macedonica, V Alaudae, VI Victrix, IX Hispana, X Gemina et XX Valeria Victrix, de la cavalerie auxiliaire, et la flotte romaine venue de Gaule Aquitaine qui participe également à l'encerclement de la Cantabrie et des Asturies, mobilisant ainsi 70 000 à 80 000 hommes.

 

En 19 av. JC, après 10 années de campagne, les tribus montagnardes se soumettent à l'autorité romaine. Contrairement à d'autres conflits similaires, les romains ne firent pas de captifs.

 De nouveaux centres urbains apparaissent dans le nord ouest de l'Espagne dont Caesar Augusta (Saragosse), colonie de Rome en 14 av. JC, où viennent s'établir des vétérans des légions IV Macedonica, VI Victrix et X Gemina, avec pour objectifs d'assurer la défense du territoire et de fixer la présence romaine.

Cependant, Rome eut à affronter d'autres rébellions nécessitant le maintien sur place pendant 17 ans de plusieurs légions dont la IV Macedonica et la X Gémina.

En 63 sous le règne de Néron, la X Gemina est transférée en Pannonie (Hongrie). La VIème Victrix, reste alors la seule légion stationnée en Espagne, ses activités militaires étant vraisemblablement réduites au maintien de l'ordre.

En 68, Marcus Salvius Othon, gouverneur de Lusitanie et Servius Sulpicius Galba, se joignent à Gaius Julius Vindex gouverneur de la Gaule Lyonnaise, contre Néron.

Sur l'insistance de Vindex pressé par ses troupes, Galba s'appuyant sur la VIème Victrix, seule légion sous son commandement, se proclame « légat du Sénat et du peuple de Rome ».

Pour renforcer la VI Victrix, Galba met sur pied la VII Galbiana (Gemina). Ces troupes l'accompagneront à Rome après le suicide de Néron.

La VIème Victrix sera ainsi restée plus d'un siècle en Espagne ce qui lui a valu le surnom de Hispaniensis.

Confirmé empereur par le Sénat, Galba est assassiné en 69. Cette même année, les bataves se révoltent. La VI Victrix est transférée sur le Rhin d'abord à Neuss puis à Xanten (Allemagne). Elle restera en Germanie pendant près de 40 ans.

En 119, Hadrien l'envoie à Eboracum (York) prenant la place de la IX Hispana. En 122, elle est affectée à la construction du mur d'Hadrien entre l'Angleterre et l'Ecosse. 20 ans plus tard, elle est plus au nord, sur le mur d'Antonin, nouvelle frontière abandonnée après 160, sous la pression des Pictes.

En 185, les légions de Bretagne se soulèvent avant d'être reprises en main par Pertinax puis Clodius Albinus qui s'opposera à Septime Severe (195 – 197) après avoir partagé le pouvoir avec lui.

La VIème légion Victrix resta en Grande Bretagne jusqu'à sa disparition au 4ème siècle.

barbatus

Notre groupe n'a pas pour ambition de reconstituer une légion entière, ni une cohorte, ni même une centurie mais un contubernium, subdivision de la centurie comprenant 8 légionnaires et leur matériel, pouvant, sans difficultés, sur une manifestation d'ampleur, s'agréger à d'autres groupes représentant la même période.

scutae

Manoeuvres

Expérimentation des techniques de combat

Vie de camp

6 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×